calixetera (calixetera) wrote,
calixetera
calixetera

  • Location:
  • Mood:

Fic: Une douce revanche - Chuck - John Casey / Charles « Chuck » Bartowski - NC17 (chap1)

Bon après cette longue période de trouble j'ai enfin un p'tit moment à moi pour poster le premier chapitre de ma toute dernière Fic ^^ , j'ai l'impression que ça fait des années que je n'ai rien écris ..... Snifffffffff.

Une douce revanche

 

Déni : Les personnages ne m’appartiennent pas (dommage, j’ai plein d’idées), et je ne tire aucun bénéfice financier de ce petit récit….. Juste la satisfaction de vous avoir (j’espère) diverti.

Fandom : Chuck

Parking : John Casey / Charles « Chuck » Bartowski

Genre : NC-17

Bêta : Cissy pour la sauvegarde des amoureux de l'orthographe .... perso je préfère la biologie....j'ai dit biologie pas anatomie, je vous vois arriver de loin bande de perverses^^

Note : Un petit PWP histoire de me remettre à écrire....

Note 2:Bon en fait c'est plutôt un croisement entre un OS et UN PWP  un POWSP? lol…. Et oui je sais toujours me servir d’un clavier ….  

Note 3: Bon après être passée du PWP à L'OS maintenant ça donne ça mais qu'est-ce que c'est exactement .... aucune idée lol ^^

Note 4: Et un petit cadeau à ma Lillinou adorée en remerciement de ... bien…  beaucoup de choses.

Note 5: les personnages sont un peu OOC vous voilà prévenu(e)s.... (Ce n'était pas prévu mais les persos m'ont encore échappé!)

Note 6 : Vous trouverez des petits clin d'œil d'ici de là ^^


Chapitre 1


« Ma voiture ! Ma voiture neuve !» hurla L’agent de la NSA, voyant sa voiture, sa nouvelle voiture neuve s’embraser dans un joyeux crépitement de flammes.

« C’était pour la bonne cause Casey … » essaya Sarah pour réconforter son coéquipier.

« La bonne cause ?! Vous vous foutez de moi ! » gronda le militaire en se retournant pour fixer la jeune femme, avant de porter son attention sur Chuck qui tentait de dissimuler sa grande carcasse derrière elle.

« Oui ! C’était la seule chose à faire. Chuck a pris la meilleure des solutions possibles au vu du peu de temps dont on disposait pour agir» expliqua calmement l’agent de la CIA.

« En mettant le feu à ma belle Veronica ? » tança implacablement Casey en regardant le geek dans les yeux par-dessus l’épaule de sa partenaire.

Chuck déglutit péniblement en captant le regard bleu glacé de son gardien. Il détourna instantanément les yeux ; son ami était sans aucun doute possible fou de rage de la destruction de ce qu’il considérait comme l’incarnation même de son fantasme suprême.

« Il nous…. »

Chuck s’interrompit, le temps de réprimer le frisson de terreur qui le parcourut lorsqu’il croisa à nouveau le regard du major avant de reprendre :

« Il nous fallait mettre un obstacle de grande taille devant le conduit, de façon à limiter la propagation du feu lors du souffle de l’explosion » expliqua-t-il en tentant de cacher le tremblement de sa voix.

« Ma Veronica n’était pas le seul véhicule disponible ici ! » rugit le militaire en désignant d’un large geste de la main le parking bondé qui faisait face à l’immeuble dont l’entrée était bloquée par son véhicule en flamme.

« Euh… je n’ai pas vraiment réfléchi …. La Veronica était là …. » tenta d’expliquer le cadet.

« Donc tu l’as prise ! »

« Oui …. Je suis désolé ….. Vraiment désolé…. Vraiment vraiment désolé….» dit Charles d’un ton contrit.

Un grognement s’échappa de la gorge de l’agent de la NSA et Chuck n’échappa à sa colère que grâce à l’intervention de Sarah qui s’interposa physiquement entre les deux hommes. Il trembla devant le regard courroucé de son partenaire.

****************

Cela faisait plus de trois semaines que Charles avait fait flamber la voiture de son gardien et il sentait toujours l’hostilité et la colère de l’agent de la NSA à son encontre. Il ne supportait plus l’ambiance pesante et chargée de menaces qui régnait désormais lorsqu’ils étaient tous deux dans un même lieu. Même ses collègues à Buy More avaient pris l’habitude de les éviter, sentant la tension qu’il y avait entre eux. Sarah elle-même passait le moins de temps possible avec eux, faisant en sorte de limiter au maximum leurs présences simultanées au « château ».

Chuck, à bout de patience, avait pris la décision d’aller voir le militaire, de façon à aplanir et assainir la situation. C’était pour ça qu’il se trouvait, un samedi soir à 21 h, devant la porte d’entrée du major John Casey, agent numéro un de la NSA, avec une double pizza jambon fromage champignons et un pack de douze cannettes de Budweiser fraîches, bière préférée de l’agent. Il leva la main, prêt à frapper à la porte, mais il suspendit son geste un instant. Il déglutit péniblement, sentant une goutte de sueur couler le long de sa colonne vertébrale. Vouloir frapper à cette porte pour arranger les choses était une chose, mais le faire en réalité en était une autre et Casey était tout sauf un mec pacifique et clément en temps ordinaire, alors maintenant...

« Courage, il ne peux pas te tuer …. Après tout tu es L'intersecret …. Il n’a pas le droit de te descendre…. » se murmura-t-il pour se donner le cran de frapper à porte. Une pensée, digne du petit diablotin qui serait venu se placer sur son épaule, lui souffla que Casey serait prêt, pour la première fois de sa vie, à désobéir à un ordre direct pour venger sa voiture, enfin ses voiture si l’on comptait la voiture qu’il avait fait exploser à l'aide d'un missile lors d’une autre mission.

Il ferma les yeux un instant, prit une profonde inspiration et, l’estomac noué, il toqua doucement, très doucement. Il attendit sa Némésis. Alors qu’il allait recommencer, la porte s’ouvrit brusquement sur un major plus courroucé que jamais.

« ……….. » le militaire se contenta de s’adosser au chambranle de la porte, les bras croisés sur la poitrine, et de dévisager le jeune homme.

« Euh …. » commença celui-ci, la gorge nouée d’appréhension. En effet le regard que lui lançait l’homme était tout sauf pacifique.

«....» Le militaire se contenta de hausser un sourcil en guise de questionnement.

«.... Sal....heu....» bredouilla Charles.

« Bartowski »

« Euh …. Salut » finit-il par dire.

Casey le dévisagea sans prononcer une parole.

Chuck, totalement incapable d’articuler un mot, souleva la pizza et la bière en guise d’explication.

Le militaire, après l’avoir jaugé un instant du regard, se décala légèrement, donnant la permission muette au jeune homme de rentrer chez lui. Chuck eut la nette impression d’avoir pénétré dans l’antre de la bête, une bête qui n’attendait qu’un instant d'inattention de sa part pour le tuer ou le dévorer. L’aîné surveillait chacun de ses gestes alors qu’il déposait son offrande de paix sur la table basse du salon. Il tendit une cannette de bière, en guise de gage de bonne volonté à l’agent qui la saisit immédiatement, avant d’ouvrir la boite à pizza et d’en montrer la garniture.

****************

Deux heures plus tard, la pizza presque totalement consommée et le pack de bière, lui, totalement bu, Casey rompit le silence.

« Tu ne penses pas sérieusement que cela va suffire pour que je pardonne ton crime ? »

« Un crime, c’est peut-être un peu exagéré non ? » tenta le jeune informaticien, avant de déglutir sous le regard intense de son ami.

« …….. »

« Euh …. Je l’espérais un peu. » avoua peu après le cadet avec un petit sourire contrit.

« Tu as réduit mon fantasme, ou plus exactement deux de mes fantasmes à l’état d’épave » énonça calmement l’agent de la NSA d’une voix profonde, les yeux mi-clos fixés sur le geek.

« Des fantasmes …. ce n’est pas un peu extrême…. Non ?............ Ce n’était que des voitures…. »
Il s’interrompit immédiatement en voyant le regard glacial que son ami portait sur lui avant de reprendre :
« Dis-moi comment je peux me faire ….. Pardonner ? …………Tant que tu ne me demandes pas de te payer une autre voiture ….» tenta-t-il avec une note d’humour.

Casey le fixa un moment en silence, l’air totalement impassible. Un frisson parcourut l’informaticien sous le regard intense dont il était victime. Il sentit son cœur s’emballer lorsqu’il vit son gardien se pencher vers lui, un petit sourire carnassier sur le visage. Il déglutit péniblement.

« Bien sûr, je te laisse une chance de te racheter » fit John après un long silence.

« Comment ? » questionna le jeune homme d’une voix inquiète, l’attitude nonchalante de son ami ne lui disant rien qui vaille.

« Un fantasme pour un fantasme ou plus exactement un rêve pour un fantasme» déclara doucement Casey d’une voix voilée.

«…Qu…… …. Quo……. Quoi ? » bredouilla-t-il.

Le petit sourire s’accentua sur le visage de l’aîné.

« Tu as détruit mon fantasme. Maintenant je te demande d’en assouvir un autre » expliqua simplement l’agent de la NSA.

« Un autre ….. Fantasme… » chuchota Chuck, la bouche soudain sèche.

« Oui »

Un silence lourd s'installa entre les deux hommes. Casey s'était réinstallé confortablement dans son fauteuil sans lâcher du regard son coéquipier, qui, lui, faisait de son mieux pour rester stoïque face aux prunelles azur braquées sur lui.

« Lequel… » demanda Chuck malgré lui ne supportant plus la tension qui s'était installée entre eux.

« Toi. »

«M..... Moi ? » répéta-t-il d’une voix rauque.

Une étrange tension plana quelques instants entre les deux hommes.

« Tu es vierge » déclara simplement l’aîné, sûr de lui, sans cesser de fixer son ami.

« Hein ? » sursauta Chuck, sentant son visage devenir rouge pivoine, en détournant les yeux.

« Tu n’as jamais couché avec un homme. »

« …………… »

« Bartowski. »

« Non…. Jamais…. Mais ……. ça ne veut pas dire que je sois vier…… » confirma malgré lui le plus jeune, le cœur battant à tout rompre.

« Sois à moi pendant quarante-huit heures et je te pardonnerai. » coupa le Major.

« Très drôle Casey » tenta le jeune homme.

« Quarante-huit heures »

« Je ….. je ….. »

Ne trouvant rien à dire, Chuck se tut, mortifié par la proposition de son ami, surtout choqué en lui même de n'avoir pas répondu non de suite.

« Quarante-huit heures »

Quand il vit l’agent de la NSA se lever, il se redressa vivement du fauteuil dans lequel il s'était avachi, tel un diable sortant de sa boîte. Il se dirigea vers la porte. Arrivé devant celle-ci, il l’ouvrit rapidement. Il se retourna pour observer son partenaire : celui-ci n’avait pas bougé se sa place, le regardant avec une convoitise non dissimulée.

« Quarante-huit heures » se contenta de répéter le militaire.

***************

Cela faisait plus de quatre semaines que Chuck avait quitté précipitamment l’appartement de son partenaire. Et depuis lors, la proposition que celui-ci lui avait faite ne cessait de le hanter. Dans un premier temps il avait pensé que Casey ne l’avait faite que pour l’embarrasser, se moquer de lui, mais il avait dû se rendre à l’évidence : ce n’était pas le cas. Même si l’agent de la NSA n’avait pas tenté le moindre geste à son encontre, le regard qu’il portait sur lui lorsqu’ils étaient seuls ou que personne ne pouvait le voir était sans équivoque possible, même pour lui. C’était un regard affamé. Bien qu’intimidé par la situation, l’informaticien se sentait flatté par l’intérêt que lui portait le militaire, flatté et excité. Il sentait son intérêt et son désir pour son partenaire croître peu à peu.

***************

Ils devaient régler une bonne fois pour toute le problème, leur avait asséné l’agent de la CIA. La jeune femme n’en pouvait plus de la tension qui régnait entre les deux hommes de son équipe. Surtout lorsque l’on savait que leur mésentente se répercutait sur leur travail. Moins de cinq jours auparavant, ils avaient commis une erreur lors d’une mission d’infiltration particulièrement sensible, erreur qui aurait très bien pu leur être fatale. Et aujourd’hui encore, alors qu’ils étaient en surveillance, ça avait failli mal finir. Charles était parfaitement conscient que la majeure partie du problème venait de lui : il était distrait, son coéquipier le troublait de plus en plus. Il fallait qu’il prenne une décision et vite. C’est pour ça que, bien qu’il soit 3 h 23, il n’arrivait pas à dormir, tournant et retournant inlassablement dans son lit.

A suivre









Tags: casey/chuck, chuck, douce revanche, fic, nc-17, pwp, slash
Subscribe
  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your reply will be screened

    Your IP address will be recorded 

  • 2 comments